enfant·Lifestyle

#6 Mots d’enfants

Hello Hello,

Aujourd’hui on se retrouve pour parler de ces chères petites têtes blondes. En tant que jeune professeur des écoles, on s’attend souvent à avoir des réflexions des parents mais souvent ce ne sont pas eux mais les enfants.

img_1647
Un jour dans une classe de CP/CE1 ou je remplaçait, un petit de 6 ans est venu me voir et m’a dit :

« – Dit voir maîtresse, tu n’es pas bien vieille quand même
– Oui effectivement je ne suis pas très vieille
– Mais tu sais on dirait presque une ado »

Ou alors en CM1-CM2 j’ai eu le droit à :

 » Madame vous êtes encore en étude ou pas, parce que vous êtes jeune quand même »

Comment faire comprendre à ces enfants que l’on ne naît pas maîtresse à 35 ans. Mais comment leur en vouloir surtout à ces tout petits trop mignons qui pour eux la maîtresse peut avoir de 5 ans à 70 ans voila la tranche d’âge que me donnait une classe de Moyenne Section.

6d85a2e74cbc7dfeb44a41a9ac56aaa7
source : pinterest

Mais être maîtresse ce n’est pas que ca, c’est aussi être bombardée de compliments :

  •  » maîtresse tu es trop belle » répété environ 30 fois dans la journée
  • « maîtresse tu sens bon », plutôt rassurant non

Mais un des plus joli mot reçu vient d’une élève de CE1 dans une classe ou je remplaçais pour la deuxième fois :

« Maîtresse Marie tu et la plus joli du monde et aussi tret jentille; tu et tre intelijente, tu et gracieuz et la meilleur » (oui oui je ne vous ai pas épargné les fautes d’orthographes, mais c’est l’intention qui compte comme on dit)

En parlant de petits mots être maîtresse c’est aussi recevoir pleins de petites attentions de la part des élèves, des dessins, mais aussi des fleurs, ou encore des feuilles (et oui c’est l’automne), des câlins et des bisous par centaines.

img_1646

C’est aussi voir les yeux des élèves briller quand tu leurs racontes une histoire, ou simplement quand tu les écoutes raconter leur weekend.
Ou encore dernièrement lors d’un remplacement, travailler avec des enfants allophones (ne parlant pas le français) et essayer de parler leur langue et de les voir heureux quand j’essayais de répéter les mots, comme eux le faisait en français.

Ce n’est pas tous les jours faciles, ni de tout repos mais une chose est sur, j’aime ce métier et pour rien au monde je n’échangerai ma place. Car même dans les journées les plus difficiles il y a toujours un petit rayon de soleil.

« Maîtresse quand est ce que tu reviens dans notre classe?  » Nolan, CM2 et fan de Ronaldo 

A très vite pour un prochain article

Marie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s